Hôtel restaurant St-Just-St-Rambert

 

 

Hôtel à côté de Saint-Just-Saint-Rambert

L’Hostellerie des Voyageurs est un hôtel restaurant à Bonson, ville voisine de Saint-Just-Saint-Rambert et offrant toutes les commodités (gare, aéroport, autoroute) aux gens pressés, aux flâneurs ou encore aux grands voyageurs. L’hôtel St-Just-St-Rambert bulle de verdure et de douceur, vous accueil dans des chambres à la décoration soignée avec tout le confort et la modernité. Une connection Wifi est disponible gratuitement et toutes les chambres de l’hôtel proche Saint-Just-Saint-Rambert disposent d’un grand lit, de salle de bain individuelle avec WC et sèche-cheveux et de téléviseur à écran plat.

 

Tarifs des chambres

 

 

Restaurant St-Just-St-Rambert

La cuisine du restaurant St-Just-St-Rambert propose de nombreux mets d’inspiration méridionale, sans doute parce que son chef y a officié de nombreuses années, désireux d’apporter un peu de soleil dans vos assiettes. Une carte variée fréquemment renouvelée, des produits frais et des menus de saison, voici ce que l’Hostellerie des Voyageurs vous offre. Les plats fait maison sauront vous mettre en appétit, du foie gars de canard mi-cuit aux gambas flambées au Pastis, au restaurant Saint-Just-Saint-Rambert c’est une farandole de saveurs qui vous attend.

 

Voir les menus

 

 

Histoire de la ville de St-Just-St-Rambert

Saint-Just-Saint-Rambert, ville de 14 900 habitants avec ses 300 commerçants et artisans, ses 100 associations sportives, culturelles ou de loisirs. Elle possède deux stades, trois salles de sports, un boulodrome, un parcours santé, une piscine, club de tennis, un cinéma et un musé. Pour une superficie de 4062 hectares et 20 hectares de nature préservée.

Située à 25 kilomètres de St-Etienne, à 5 kilomètres de Bonson et sa gare ou à 5 kilomètres d’Andézieux-Bouthéon et son aéroport. St-Just-St-Rambert, 6éme ville du département a su préserver son équilibre entre agglomération et campagne. Citée au charme incontournable qui a su préserver son patrimoine naturel. Située de part en par de la Loire, proche des gorges de la Loire. Y est implanté l’observatoire de l’Environnement qui sert à étudier, observer et améliorer les compétences, les connaissances, les comportements et les performances en écologie.

Mais Saint-Just-Saint-Rambert, c’est avant tout une fusion en 1973 entre Saint-Just sur Loire et Saint-Rambert sur Loire. Avant cette grande aventure, il y avait St-Just sur Loire, ville industrielle, son passé est lié à la teinturerie, la verrerie, la batellerie ou encorre la métallurgie. Point de départ des Rambertes ou Sapines (petit bateau servant à acheminer le charbon ou autres marchandises) jusqu’au XIXéme siècle. Pour la petite histoire, ses bateaux ne servaient qu’une fois, après quoi on les utilisait comme bois de chauffage. Et de l’autre côté de la Loire, on avait Saint-Rambert. Village gallo-romain, donné à l’Abbaye de l’île Barbe suite à la création du monastère par 12 moines bénédictins. Le village prend son nom définitif en 1078 lorsque les reliques de Saint-Rambert y sont déposées. Le village devient alors un haut lieu de pèlerinage. Bâti sur une butte, il domine le fleuve et la plaine.

Au Moyen Age, St-Rambert fut entouré par deux murs d’enceintes. Il en reste quelques reliques que l’on peut voir. Tout comme l’église du quartier St-Rambert, style roman du XIéme et XIIéme siècle. Elle possède deux clochers, l’église et le prieuré forment le monastère fondé par les 12 moines bénédictins venus e l’île Barbe entre 603 et 608. La chapelle St-Jean date à priori du VIIéme ou VIIIéme siècle. Les moines la firent construire avec hâte en attendant que l’église soit faite.

On peut voir également une Ramberte , embarcation longue de 25 mètres et 4 mètres de large, transportant de 25 à 36 tonnes de charbon. Entre 1704 et 1850 des milliers de barques naviguaient. Cela pris fin avec l’arrivée de la première ligne de chemin de fer en 1830 entre St-Etienne et Andrézieux. Ou le château du Grangut, construit au XIéme siècle. Il subit de nombreux dommages (vols, feux …), situé sur une petite île du lac Grangut, il est aujourd’hui restauré et privé.

Pour les amoureux d’espace naturel, classé comme Espace Naturel Sensible l’étang David d’environ 27 hectares est identifié comme Zone Naturel d’intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique. Une grande diversité de faune et de flore l’habite (129 espèces d’oiseaux et 150 espèces de végétaux). A ne pas manquer chaque début novembre « c’est tout chocolat » depuis déjà 11 éditions, une cascade d’animations autour du chocolat. Et la fête du printemps en mai, organisée par Union des Artisans et Commerçants (radio-crochet, tombola activités, ect…). A voir, à faire l’atelier du vitrail de Denis Berger, la brasserie de la Loire et ses 10 bières, le jardin d’Oasis, la verrerie de St-Just, seule usine en France à souffler le verre à la bouche dans la plus grande tradition, la source d’eaux minérales Parot et la briqueterie Ymeris. De quoi remplir vos journées.

Notez ce site